Construire l’Église ensemble

Construire l’Église ensemble : solidarité et complémentarité

Image (Construire l’Église ensemble : solidarité et complémentarité) Connaissez-vous l’histoire pour enfants « À trois, on a moins froid » ? Mon épouse, professeure des écoles, a récemment exhumé de notre bibliothèque le livre d’images de ce récit pour le présenter à ses élèves de petite et grande sections Maternelle. J’avais oublié cette histoire que j’avais en son temps eu plaisir à lire à nos propres enfants, alors petits, pour leur apprendre le sens du partage et leur rappeler que la solidarité vécue dans la complémentarité est toujours au bénéfice de tout le monde, soi-même compris.

En cette période de Pâques, où nous nous rappelons que le Dieu de toute éternité, Seigneur tout-puissant de l’univers, a accepté de rejoindre notre fragile condition pour partager avec chacun de nous la chaleur de sa présence, cette adorable petite histoire a de quoi nous interpeller.

C’est l’hiver, il fait très froid et le chauffage ne marche plus chez Kipic, le hérisson, ni chez Casse-Noisette, l’écureuil. Pour se réchauffer, l’écureuil et le hérisson aimeraient bien se blottir l’un contre l’autre, mais les piquants du hérisson les empêchent de se rapprocher. Heureusement qu’il y a Touffu, le lapin angora qui va proposer de se mettre entre eux, car avec son pelage tout moelleux, il peut absorber les piquants de Kipic ! Tout le monde, alors bien au chaud, peut se reposer en toute sécurité et toute quiétude. Loin de considérer ses propres intérêts, le lapin a accepté de partager son chez-lui avec ses deux amis incapables de trouver une solution à leur problème de chauffage.

Cette jolie petite histoire me ramène à un texte de la Bible bien connu et souvent cité en cette période pascale : Lettre de Paul aux Philippiens, chapitre 2, les versets 1 à 11.

Le Christ vous rend plus forts. Son amour vous donne du courage et son Esprit vous unit. Vous êtes pleins de tendresse et de pitié les uns pour les autres. C’est vrai, n’est-ce pas ? Eh bien, remplissez-moi de joie en vous mettant d’accord. Ayez un même amour, un même cœur, une même pensée.

Ne faites rien pour passer devant les autres ou pour que les autres vous admirent, cela ne vaut rien. Au contraire, soyez simples et pensez que les autres sont meilleurs que vous. Ne cherchez pas votre intérêt à vous, mais cherchez l’intérêt des autres. Entre vous, conduisez-vous comme des gens unis au Christ Jésus.

Lui, il est l’égal de Dieu, parce qu’il est Dieu depuis toujours. Pourtant, cette égalité, il n’a pas cherché à la garder à tout prix pour lui. Mais tout ce qu’il avait, il l’a laissé. Il s’est fait serviteur, il est devenu comme les hommes, et tous voyaient que c’était bien un homme. Il s’est fait plus petit encore : il a obéi jusqu’à la mort, et il est mort sur une croix !

C’est pourquoi Dieu l’a placé très haut et il lui a donné le nom qui est au-dessus de tous les autres noms. Alors tous ceux qui sont dans le ciel, sur la terre et chez les morts tomberont à genoux quand ils entendront le nom de Jésus. Et tous reconnaîtront ceci : Jésus-Christ est le Seigneur, pour la gloire de Dieu le Père.

Dans nos sociétés secouées par la violence verbale comme physique, dans notre monde meurtri par les conflits et les injustices, les choses seraient bien plus douces si seulement nous savions nous comporter avec tact, considération mutuelle et solidarité dans nos relations les uns avec les autres. L’Église de Jésus-Christ n’est-elle pas le lieu privilégié de ce bien et doux vivre-ensemble ? Pourtant, avouons que nous en sommes encore bien loin… Dans l’humilité, laissons alors le Christ ressuscité faire jaillir et répandre, chaque jour, sur et en nous, sa vie pour que nous lui ressemblions de plus en plus et de mieux en mieux ! Construire l’Église ensemble, c’est travailler à plus de solidarité grâce à notre complémentarité pour faire de chacune de nos communautés des lieux d’accueil où tous les isolés de la vie pourront se blottir près du Seigneur d’amour en toute sécurité.

Image (Construire l’Église ensemble : solidarité et complémentarité)

Le Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité !

Que cette vérité soit manifeste en chacun de nous !

Marc DERŒUX, Secrétaire général