Édito novembre – décembre

Édito

« Heureux ceux qui répandent autour d’eux la paix car Dieu les reconnaîtra pour fils. » Evangile de Matthieu, chapitre 5, verset 9.

Alors que nous avons commencé en cette rentrée l’étude du livre de la Genèse, il est bon de se rappeler ensemble la paix parfaite dont jouissait Adam et Eve. Il n’était pas question de discriminations ethniques, sociales ou économiques. Si les conséquences du péché sont aujourd’hui manifestes dans les rapports sociétaux parfois houleux, il nous faut réaffirmer à la suite de notre Seigneur Jésus-Christ que notre chemin n’est ni celui de la domination, ni celui de la violence mais au contraire celui de la paix.

 

C’est sur ce fondement évangélique que le pasteur baptiste Martin Luther King s’est appuyé dans sa lutte pour les droits civiques des noirs aux Etats-Unis il y a 50 ans. L’article de Matthieu Moury nous propose de revisiter l’histoire extraordinaire de cet homme et son empreinte sur le combat mené pour l’égalité entre tous les hommes.

Car ne nous trompons pas nous-même, si nous rejetons ensemble le recours à la violence, bâtie sur le socle de la haine, nous affirmons également que certaines revendications mènent à un combat bien réel. Nous ne voulons pas tomber dans le piège de la résignation. Nous ne pouvons nous satisfaire des inégalités, de la pauvreté, de l’isolement. Nous nous saisissons alors des moyens à notre disposition pour les signifier et appeler aux changements : par la liberté d’expression dont notre pays se revendique le dépositaire mais aussi par le biais de la prière confiante en notre Dieu, maître de l’humanité et des puissants de ce monde.

C’est enfin dans l’espérance d’un monde en paix que nous avançons, confiant avec Martin Luther King et l’ensemble des croyants qu’un jour « le lion et l’agneau pourront se tenir l’un près de l’autre sans s’effrayer l’un et l’autre » et que la grâce, la justice et la paix que proclame l’Évangile deviendra une réalité concrète que personne ne pourra renverser ni nier. La résurrection du Christ en est le témoignage le plus éclatant et la preuve la plus ferme. Que nous soyons à sa suite artisans de paix dans ce monde qui est le nôtre.

Kévin Le Levier