Lu pour vous – Lettre à mon barbier

Lettre à mon barbier, une manière simple de prier de Martin Luther

« Seigneur, apprends-nous à prier » (Luc 11.1).

Allemagne, 1535. Peter Beskendorf est l’un des barbiers les plus en vue de la place de Wittenberg. Parmi ses clients réguliers, il compte Martin Luther, son ami de vingt ans. Un jour, Beskenforf interpelle son camarade avec cette question, biblique et pragmatique : « Comment dois-je prier ? ». Luther prendra la peine de lui répondre par une lettre ouverte qui est parvenue jusqu’à nous.

Le Réformateur débute humblement en reconnaissant sa tiédeur spirituelle et sa difficulté à prier. Pour lutter contre ses pensées vagabondes, il éprouve le besoin de se réfugier dans la Bible et de commencer et de terminer sa journée dans la prière loin du vacarme du monde. Par la suite, Luther encourage « Maitre Peter » à mettre la Parole de Dieu en prière en paraphrasant deux passages clés, le Notre Père et les Dix commandements. La profondeur de ces passages permet de passer de la confession à la louange en passant par l’intercession.

J’ai découvert cet opuscule il y a quelques années à la faveur de la traduction d’un livre de Tim Keller et je n’ai pas été déçu. Lettre à mon barbier, une manière simple de prier est un bijou, un livre court (60 pages), abordable et pratique qui n’a pas pris une ride. Pour donner un mot de témoignage, la méthode de Luther a grandement enrichi ma vie de prière et m’a été extrêmement bénéfique dans ma relation à Dieu. Je me réjouis donc que BLF ait eu l’excellente idée de republier ce petit chef d’œuvre dans une nouvelle traduction afin de le rendre accessible au plus grand nombre. Si vous avez à cœur d’approfondir votre intimité avec Dieu, rejoignez le barbier de Wittenberg à l’école de la prière. Vous ne le regretterez pas !

Disponible à la Maison de la Bible pour 5,90 euros.