Méditation 15/04

Méditation du mercredi 15 avril 2020

« L’Eternel vit que les hommes faisaient de plus en plus de mal sur la terre : à longueur de journée, leur cœur ne concevait que le mal. »
Genèse 6.5

Quel constat difficile que celui que le rédacteur du livre de la Genèse nous expose ! Le Créateur, auteur d’un monde parfait qui faisait sa joie, pose dans notre passage un regard lucide et glaçant sur l’évolution du mal dans le cœur de l’Homme. Cette créature qui était le chef-d’œuvre de sa création, créé à son image, conçoit à longueur de journée de terribles plans.
Le péché originel souille l’être humain dans son intimité et métamorphose sa nature pour en faire un objet au service de la destruction, de la violence et de l’égoïsme. Cette incapacité à vivre des relations saines et épanouies procèdent de son rejet de la souveraineté divine. Livrés à nous-même, le pire ennemi de l’homme est devenu l’homme lui-même.
Nous sommes souvent troublés par le contraste entre notre grandeur et notre misère. En cette période de lutte contre le Covid-19, et comme dans toutes crises, nous sommes capables de formidables élans de solidarité comme de la plus grande bassesse. Il suffit de lire les actualités pour voir ces deux réalités s’exprimer.
Cette parole biblique du livre de la Genèse souligne le scandale du mal et ses conséquences désastreuses. Elle présente un éclairage crû sur ce qui aurait alors dû être, un jugement divin définitif sur l’humanité (cf les versets 6 et 7 du même chapitre).
Mais nous sommes en 2020, nous sommes toujours là… rappelant si nécessaire l’extraordinaire patience et la grâce infinie du Seigneur à notre égard. N’oublions pas ce qui aurait dû être pour apprécier le privilège de notre aujourd’hui : nous sommes justifiés et réconciliés au Père par son propre Fils, Jésus-Christ !

Kévin LE LEVIER
Pour approfondir le texte : Genèse 6.1-12, Marc 7.20-23.

Orientations de prière 1. À partir du texte : Père, nous venons à toi te demander pardon pour nos péchés. Merci de ta patience et de ton amour pour nous. Que nous puissions reconnaître ce que nous sommes pour accueillir ce que tu es.

2. Pour l’Église : Prions pour que la situation actuelle incite les chrétiens du monde entier à témoigner afin que l’Évangile qui console soit proclamé et accueilli.

3. Pour le monde : Prions pour que les dirigeants européens puissent travailler dans l’unité afin de mettre en place un projet commun face à cette pandémie.