Mot du pasteur – juin

C’est alors que le secret fut révélé à Daniel dans une vision pendant la nuit. Il bénit le Dieu du ciel en disant : Que le nom de Dieu soit béni d’éternité en éternité ! C’est à lui qu’appartiennent la sagesse et la force. C’est lui qui change les temps et les circonstances, qui renverse et établit les rois, qui donne la sagesse aux sages et la connaissance à ceux qui ont de l’intelligence. C’est lui qui dévoile ce qui est profondément enfoui et caché, qui connait ce qui est dans les ténèbres, et la lumière réside auprès de lui. (Daniel 2.19-22)

En méditant ce passage et le croisant au vécu de ma semaine, je me suis redit en moi-même combien Dieu était le maitre du temps. Lui qui ordonne la réalité comme bon lui semble, lui à qui rien n’échappe. Il ne dévoile ou ne préconnait pas seulement la réalité, mais c’est lui qui la créé selon son dessein bienveillant. Il est le souverain, et rien ne lui fait obstacle.

Cette vérité théologique appliquée à notre vie personnelle et communautaire doit nous emplir de reconnaissance, de louange et de confiance. Je parlais du vécu de ma semaine à l’instant. Nous avons en effet appris – après pas loin de 20 ans d’attente et de méandres judiciaires – que la justice nous accordait le droit de vendre la maison de Villelonge. Une maison reçue en legs en 1998 ! Pourquoi une telle attente ? Dieu sait. Mais je réalise quelque part combien il prend soin de son Église, lui à qui appartient la force et la sagesse. Et c’est avec reconnaissance, louange et confiance que nous recevons cette bonne nouvelle à un moment clef de notre vie communautaire, avec le défi financier du financement d’un deuxième poste pastoral. Oui résolument, Dieu conduit les coulisses de l’histoire.

Pastoralement,

Erwan CLOAREC