Une Eglise qui résonne, c’est aussi des chrétiens qui raisonnent …

Une Église qui résonne, c’est aussi des chrétiens qui raisonnent …

Foi et raison sont deux mots qui ont parfois du mal à s’accorder dans notre langage évangélique. Comme si l’un chassait obligatoirement l’autre, avec les caricatures qui accompagnent ce type de préjugé : le croyant ignorant et le scientifique ou le philosophe incroyant !

Pourtant, la Bible toute entière nous invite à réfléchir, à penser, à argumenter notre foi en Dieu. Le chrétien, suivant l’exemple des croyants de la ville de Bérée (Actes 17:11), est encouragé à scruter, à examiner les textes bibliques pour en retirer le sens qui honore la pensée même du Christ. Comme les rois David (Livre des Psaumes) et Salomon (Livre de l’Ecclésiaste), le croyant est invité à observer le ciel, la nature, les comportements humains pour analyser toutes choses à la lumière du Créateur de la vie.

C’est pourquoi l’apôtre Pierre dans sa première lettre au chapitre trois exhorte aussi ses lecteurs à savoir donner raison de leur espérance en Jésus.

“Mais sanctifiez dans vos cœurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous, et ayant une bonne conscience, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ceux qui décrient votre bonne conduite en Christ soient couverts de confusion. Car il vaut mieux souffrir, si telle est la volonté de Dieu, en faisant le bien qu’en faisant le mal.” (1 Pierre 3:15-17)

Pour autant, cette raison, basée sur une démonstration théologique, c’est-à-dire de qui est Dieu pour nous, n’est pas désincarnée. Elle s’inscrit dans un processus de transformation de notre manière de penser et de vivre. En quelque sorte, dans le texte cité plus haut, l’apôtre Pierre dit en substance que nous pouvons avoir raison sur le papier, mais c’est la démonstration d’une conduite honorable qui convainc de la puissance de la foi en Jésus.

Penser, réfléchir les raisons de notre attachement au Christ, c’est comprendre, c’est-à-dire prendre avec soi, les attitudes à l’image du modèle qu’est Jésus. Cette cohérence détermine la pertinence de notre témoignage chrétien.

Que Dieu nous aide à développer une foi raisonnée, pensée, réfléchie, posée pour mieux résonner la foi autour de nous et convaincre nos contemporains de la vérité de l’Évangile !

Marc Derœux, Secrétaire Général de la FEEBF